• 20150917100714023_0

    Selon certaines sources proches de la Présidence congolaise, le coup d'état au Burkina faso aurait été financé par le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso.

    Objectif: Tester la réaction du Président français François Hollande.

    Si le coup d'état fonctionne au Burkina Faso, Sassou espère que le sien devrait également fonctionner.

    (affaire à suivre)

    ------

    Mbuta Tchibinda Kouangou


    votre commentaire
  • 3 pieds

     Pour avancer dans son projet de conservation du pouvoir le dictateur Sassou nguesso marche sur trois pieds.

     

    Le premier pied est incarné par tous ceux qui se sont retrouvés au dialogue de Sibiti: Ils veulent une nouvelle constitution pour permettre à Sassou de rester au pouvoir.

     

    Le second pied est incarné par l'IDC: Ils veulent le maintien de la constitution actuelle, l'instauration du bulletin de vote unique, le respect des échéances électorales sans modification du fichier électoral actuel.

     

    Dans ce cas de figure le candidat du PCT Christel Nguesso fils du dictateur pourrait affronter Okombi Salissa. Dans cette bataille Sassou sortirait vainqueur puisqu'il aurait à l'élection deux de ses fils politiques.

     

    Le troisième pied est incarné par le Frocad. Il milite pour l'amélioration de la gouvernance électorale par la mise en place d'un recensement, d'une liste électorale crédible et d'une commission électorale indépendante.

     

    Le temps restant pour réaliser ces exigences du Frocad est trop court; d'où le passage obligé par une période de transition avec Sassou Président et un Premier Ministre de l'opposition.

     

    Avec ce troisième pied le dictateur veut passer la période difficile de la présence du Président Hollande et du Président Obama au pouvoir pour tenter plus tard de revenir au premier pied (une modification de la constitution).

     

    Pour vaincre le tyran Sassou Nguesso il faut paralyser ses 3 pieds ! Comprenne qui pourra !

    ---------

    Mbuta Tchibinda Kouangou


    1 commentaire
  • massambaDebat20140406

    Au moment où le tyran de Brazzaville, s'apprête à ouvrir les jeux africains 2015, j'ai une pensée pour l'ancien  Président de la République du Congo Alphonse Massambat Débat  (1963-1968) qui a ouvert les premiers jeux africains en 1965 et qui fut sauvagement assassiné, le corps jeté aux fauves du Parc zoologique de Brazzaville par Sassou Nguesso.

    Au nom de ce crime infâme de l'ex président de la République Massambat Débat commis par le Tyran de Brazzaville, Au nom du devoir de mémoire, Au nom de tous les crimes commis par Sassou Nguesso, je boycotte ces jeux de la honte

    _______________

    Mbuta Tchibinda Kouangou

    Président du C.U.P (Congo Uni Pour le Panafricanisme)

    http://www.congo-uni.org

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique