• APPRENEZ A CONNAITRE VOS PROPHÈTES: PROPHÈTE SIMON ZÉPHYRIN LASSY

    Le prophète Lassy Simon Zéphyrin est né le 07 avril 1905 à MPita ( Tchikoungoula) de Sakala Louis et de Tchissimbou Tchingoma. Son grand père s’appelait N’fouka Lassi dont le village Koumbi Libouilika se trouvait à l’actuel emplacement de l’aéroport de Pointe noire.

    Il eu une enfance insouciante comme tout enfant de son âge. Mais dès l’âge de sept ans, fuyant les razzias des miliciens coloniaux; qui enrôlaient de force des jeunes gens pour la construction du chemin de fer Congo-océan, il parti pour le Congo Belge avec son grand frère Louis Sakala en passant par le Cabinda.

    De là, ils gagnèrent la ville de Matadi qui avait déjà son port en eau profonde pour chercher du travail. Après avoir exercé plusieurs métiers (charpentier et menuisier), il s’embarqua sur un navire belge en qualité de crewman.

    En Belgique, dans la ville d'Anvers il fut embauché par un club de boxe en 1935. Il boxa pour le compte de cette entreprise jusqu'au début de la première guerre mondiale.

    lassy

    A la fin de la guerre, il fut démobilisé et pratiqua la danse et la boxe en Europe. A son retour au Congo Francais, par Brazzaville en 1945, il s’installa sur les terres du chef Téké Moungali; et devint planteur. Et c’est là qu’en 1948 il reçu une révélation divine.

    il resta prostré, enfermé et reclus chez lui sans voir personne pendant deux ans! On le prenait pour un fou. Seul un responsable religieux de l’Armée du Salut réussi à l’approcher, tellement il inspirait la crainte avec ses cheveux, sa longue barbe et son regard perçant que personne n’osait affronter. . C’est à partir de là que débuta son premier engagement religieux et spirituel!

     

    Il débuta son ministère vers 1953 à la même période que Malanda Ma Croix-Koma. Il ordonnait la destruction des fétiches, désenvoûtait et soignait les malades à l’aide des prières et grâce à l’imposition des mains.

    Il utilisait également la bougie, l’eau bénite et le linge blanc barré de rouge (mpémvé) pour chasser les démons.

    le prophète Lassy Zephyrin revendiquait la liberté et l’émancipation des congolais sous toutes ses formes et s’associa avec ses pairs Kimbanguistes et Matsouanistes pour dénoncer les exactions commises sur les populations autochtones par l’administration coloniale. Il entreprit une campagne de boycotte contre les missions étrangères(catholiques et protestantes); représentant l’occupant.

    Cette résistance pacifique et messianique lui valu tracasseries, représailles et persécution de la part de l’administration coloniale. Il reçu le soutien du roi Mâ Loango, ancien combattant comme lui et de la plupart de dignitaires vili.

    A l’indépendance, il se recentra sur son ministère de délivrance et de guérison. Le nouveau pouvoir l’aida à s’installer pour consolider la nouvelle nation congolaise par le biais d’une église qui a une assise nationale. Le Lassisme pris tellement d’envergure, que presque tous les ressortissants du Kouilou y étaient membre.

    Des temples du CPA (Christianisme Prophétique en Afrique) poussèrent partout au Congo et dans la sous région: Zaïre, Gabon, Centrafrique, Angola-Cabinda; jusqu’au Nigeria et en Côte d’ivoire..

    En 1968, un grand maître Yogi l’invita à participer à un tournoi en Inde où il fut soumis à des tests desquels il sorti vainqueur. on lui décerna le titre de SRI: Seigneur Roi des Indes.

    Le jour de son retour à Pointe noire après l'obtention de son titre de Seigneur Roi des indes avait été déclaré chômé- payé. Toute la ville avait été décoré aux couleurs du CPA: vert , jaune, rouge bleu et blanc. Une foule bigarrée et joyeuse se massait le long des avenues avec des fanions et drapeaux blancs à la main. Il fut reçu par le président de la République en personne à sa descente du Navire.

    Dans les années 70, le prophète s’impliqua avec le président Marien Ngouabi dans la lutte de libération de l’Angola-Cabinda. Il fit construire des écoles et des dispensaires de brousse qu’il offrit à l’état.

    Jusqu’à sa mort le 24 mars 1974 à Pointe noire, le prophète Lassy Zéphyrin continua de soigner les malades psychiatriques, et les maladies dites mystiques. Le CPA (Christianisme Prophétique en Afrique) est une religion congolaise qui existe jusqu'à ce jour et est reconnu comme très efficace dans la lutte contre la sorcellerie. Le Lassisme fait partie des grands courants religieux africains à l'instar du Kimbanguisme et du Matsouanisme.

    Ses successeurs furent: son neveu le pasteur Sakala louis Gaspard 1974 et son fils le pasteur supérieur Sakala Lassy André 1980. Dirigeant éclairé comme son père; il fut élu député au congres mondial de la paix à Prague(Tchécoslovaquie) en1984.

    A sa mort, La régence du pasteur Abraham Tchilouemba s’ensuivit d’une intermède de quelques années qui pris fin à l’ordination en 2010 de son fils le pasteur supérieur Lassy Antoine V dit le rassembleur. universitaire et homme de culture; visionnaire éclairé.

    Il s’attela des le début à reformer et à reconstruire l’église avec le soutien de toute la famille Sakala Lassy.

    Albert Sakala ( Vauréal France).


  • Commentaires

    1
    tchimambu
    Lundi 22 Mai à 03:08

    pas assez comme info sur ce prophete qui semble t il n'a pas laissé de texte juridique ou organisationnel de son église.Je kouiloise et je sais de quoi de je parle. Ne sois pas partisan mais objectif.

    Merci de bien vouloir approfondir tes recherches.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :