• branly

    J' ai haï Jacques Chirac à qui j'avais imputé la complicité politique et morale des massacres et génocides au Congo-Brazzaville. J' ai vilipendé cet homme qui prononçait de beaux discours sur toutes les tribunes internationales en faveur de l'Afrique, en soutenant des dictateurs qui n'ont d''égale qu'Hitler en Allemagne ou Pol Pot au Cambodge.

    Au crépuscule de sa vie politique, je ne voulais pas m' arrêter sur cette impression ténébreuse que j''avais de lui. Après tout, qu'avait-il fait de pire en comparaison de François Mitterrand qui s'était embourbé au Rwanda ? Je me suis donné pour mission d'essayer de comprendre cet homme qui paraît si sympathique et humain, mais dont la politique africaine n'aura été que ravage pour un continent qui n en demandait pas tant.

     

    Depuis quelques semaines un ouvrage d''environ cinq cent pages est devenu mon livre de chevet et j'ai découvert à travers Pierre Péan qui en est l'auteur la face cachée d'un Jacques Chirac que je ne connaissais pas, mais qui m'a révélé les raisons de son attachement aux führers africains.

    Jacques Chirac est un homme passionné par les origines et l'évolution de l'humanité. Et comme nous le savons tous, l' Afrique en est le berceau. Selon Pierre Péan, Jacques Chirac est exalté par l'archéologie, la paléontologie et toutes les sciences qui s' intéressent aux origines de l'homme. Il s'est penché sur l'étude des australopithèques et se tient régulièrement informé des fouilles effectuées sur tous les continents. Jacques Chirac laissera à la postérité, le musée du quai Branly.

    Y a t-il un lien entre la passion de Jacques Chirac pour les arts premiers et son amitié démesurée pour les dictateurs africains ? Quand Jacques Chirac pense que les Africains ne sont pas prêts pour la démocratie, se base t-il sur sa perception des masques et autres objets d' arts exposés dans son flamboyant musée ? Chirac ne confond t-il pas son goût pour les arts premiers africains avec la politique africaine de la France. Telles sont les questions que je me suis posées en lisant avec intérêt L''inconnu de l'Elysée’ de Pierre Péan .

    Loin de moi lidée de répondre à ces questions à la place de Jacques Chirac. Mais il me semble que la passion de Jacques Chirac pour l'art africain l'enferme dans une contemplation des despotes noirs qu'il semble considérer comme des pièces de collection du musée Branly. Peut-être voit-il en eux l'incarnation des masques et sculptures qu'il admire ; le chaînon restant de peuplade qui ont arrêté leur évolution. Peut-être les protège t-il à l'obsession en pensant protéger des objets d'arts du braconnage culturel dont est victime l'Afrique.

    Tous ceux qui jusque là n' avaient pas compris pourquoi Jacques Chirac soutient si ardemment les dictateurs africains peuvent trouver la réponse dans son admiration des arts 'premiers' du continent noir. Il s'est paraît-il familiariser avec la culture des Dogons du Mali.

    En se fondant sur le dernier sommet France Afrique qui s'est tenu du 15 au 16 février 2007 à Cannes, on peut constater que Jacques Chirac n ' a toujours pas compris au soir de sa vie politique que les peuples africains ne sont pas des pièces de musées mais des humains qui aspirent au développement comme les autres peuples du monde; De même qu'il n' a pas compris que certains dirigeants africains ne sont pas des objets d' arts premiers à préserver mais de véritables despotes qui méritent plus que d'autres, d' être traduit devant les tribunaux internationaux pour génocide et crime contre l'humanité.

    ---------------------------------------------------------

    Kovalin Tchibinda

    Mail : kovalin@tchibinda.fr


    votre commentaire
  • segolene

    Oh Que cette journée du dimanche 11/02/2007 fut belle et mémorable à Villepinte où Ségolène Royal prononça un discours royal! L’Afrique n’a pas été oubliée. L’évangile selon ‘Sego’ sur le chapitre Afrique fut d’une vérité incontestable.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les débats participatifs ont fait remonter l’inadéquation des valeurs universelles de la France avec le soutien à des régimes corrompus africains. Ségolène a donc décidé qu’il n y’aura plus d’indulgence envers les dictateurs africains.

     

    La France de Ségolène Royal sera « implacable avec les épurations ethniques, les génocides. » Voilà ce que je voulais entendre de la candidate socialiste. Je suis rentré chez moi satisfait du discours tenu et plein d’espoir sur le combat pour la démocratie et le développement en Afrique. Ségolène a réussi à me convaincre en tant que mère. Elle a donné la flamme de vie à ses enfants ; Cette flamme que de nombreux dirigeants africains n’hésitent pas à éteindre pour assouvir leur soif de pouvoir. Elle connaît mieux en tant que femme la valeur de la vie. C'est pourquoi elle trouve insupportable la misère et les génocides en Afrique.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Alors Ségolène ! J'ai compris et entendu ton message. Je rêve que les bonnes paroles que tu as prononcé à Villepinte sur l’Afrique deviennent un jour réalité. Je rêve d’une France qui au-delà de ses intérêts économiques favoriserait le jeu démocratique transparent en Afrique. Je rêve d’une France intransigeante sur ses valeurs de respect des droits de l’homme. Je rêve d’une France généreuse avec les peuples africains et non avec leurs dirigeants tyranniques, corrompus et incompétents.<o:p></o:p>

    J’espère que ce rêve sera possible avec toi.

     <o:p></o:p>

    Kovalin Tchibinda


    votre commentaire
  • sarkozy

    Nous sommes, le 15/04/2007. Les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises viennent de tomber. Nicolas Sarkozy affrontera au 2e tour le ou la candidate socialiste. La campagne du 2eme tour peut commencer. Nicolas Sarkozy qui dispose d'un stock considérable d'ennemis potentiels n'est pas au meilleur de sa forme dans les sondages. Le candidat socialiste est en avance et Jacques Chirac ne se gène pas publiquement pour lui donner un coup de main afin d'éviter l'arrivé aux plus hautes fonctions de l'Etat d'un homme qu'il considère comme un traître.

    <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Que reste t-il à Nicolas Sarkozy comme stratégie? Le 19/04/2007, pretextant  une opération de lutte contre le terrorisme,  il envoie des policiers dans certaines banlieues sensibles, pour soit disant restaurer l'ordre républicain. Au cours de cette opération policière une bavure se produit. Deux jeunes d'une des cités meurent ou sont grièvement blessés  par la police. Il s'ensuit des émeutes sans précédents dans les banlieux  françaises. Le climat d'insécurité est général.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les socialistes qui ont souvent du mal à avoir un discours ferme sur l'insécurité sont dépassés par les évènements. Son candidat n'est plus en phase avec l'opinion. Alors que tous les sondages de la Sofres donnaient gagnant le candidat ou la candidate socialiste  au 2e tour de la présidentielle avant les émeutes, c'est le contraire qui se produit. Nicolas Sarkozy passe en tête dans les sondages.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Le 29/04/2007 à 20H00, Nicolas Sarkozy est élu président de la République française avec 54% des voix.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Cette histoire n'est qu'une fiction et j'espère qu'elle le restera.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique