• mausole

    Le 03 octobre prochain sera inauguré à Brazzaville, capitale politique de la République du Congo "Le monument de la honte" qui aura coûté au contribuable  congolais 10 milliards de Francs CFA, soit 100 millions de Francs français, 15 millions d'euros  pour honorer un homme qui incarne plus que tout autre l’asservissement des noirs en général et des congolais en particulier.

    Cet homme c’est Pierre Savorgnan de Brazza qui explora la rive droite du fleuve Congo en 1880 ouvrant la voie de la colonisation française en Afrique équatoriale. Alors  qu’en France, Savorgnan de Brazza n'a jamais été  honoré ;  Au Congo,   où il apporta la domination d’une race et le mépris d’une autre, il sera déifier par le régime de Sassou Nguesso.

    Quand on  sait ce qu’a été la colonisation dans son aspect le plus tragique (travaux forcés, massacres d’indigènes, bastonnades, humiliations diverses…), il est très surprenant qu’un pays africain puisse honorer un homme qui a contribué à la servitude du noir ?

    Il est vrai qu’à la différence d’autres nations, au Congo le « Ridiculisme » a été érigé en doctrine politique et idéologique suprême. Le régime congolais est assez atypique en soi.

    Les Indiens d’Amérique par exemple n’ont jamais honoré Christophe Colomb. Les Zoulous d’Afrique du sud ne célèbrent aucun explorateur arrivé sur leur terre. Monsieur Sassou Nguesso, à l’opposé des autres chefs d’états loue la colonisation sans laquelle, il n’aurait jamais accédé avec sa famille à tant de privilèges.

    En édifiants avec l’argent des congolais, un musée en l’honneur de Pierre Savorgnan de Brazza,  Sassou Nguesso, réaffirme son profond dévouement à son maître la France qui l’a réinstallé au pouvoir le 15 octobre 1997 contre la volonté du peuple congolais.

    Ce zèle affectif de Sassou Nguesso pour la France est accompagné d’un fort dédain pour le  peuple congolais. Par son comportement Sassou Nguesso montre à ceux qui en doutaient encore que sa légitimité, il la doit  à l’ancienne puissance coloniale et non à son peuple. Il doit donc faire plaisir à la France en glorifiant la colonisation et éprouvé son peuple qui ne l’a jamais élu et jamais aimé.

    Les dirigeants congolais souffrent d’un complexe d’infériorité à l’égard des européens. Leur goût excessif pour les produits éclaircissants la peau en est le signe le plus visible.

    Il est dommage et regrettable que le gouvernement du Congo ne soit pas capable de dépenser dix milliards de FCFA dans la santé de sa population, la fourniture en eau et en électricité mais soit  prompte à mobiliser des fonds  pour encenser ses  colonisateurs. Le néo-colonialisme est là.

    Pendant la traite négrière et  durant la colonisation, de nombreux "Roitelets" africains ont collaboré  avec les occidentaux pour promouvoir la civilisation européenne  contre la volonté de leurs sujets.

    Sassou Nguesso est actuellement le digne successeur de l’œuvre de ces « roitelets » noirs qui,  pour sauvegarder leur pouvoir, coopéraient avec l'explorateur et le colonisateur.

    De notre temps l’explorateur et le colonisateur se sont métamorphosés en « Francafricateur » ; Et Sassou Nguesso assoit son pouvoir sur ces derniers.

    Rien ne peut justifier  l’édification d'un tel monument aussi onéreux en l’honneur de   Savorgnan de Brazza. Le capital ainsi mobilisé aurait pu servir à autre chose dans un pays qui manque de tout malgré ses colossales richesses.

    Le 03 octobre prochain pendant que Sassou  et les "Francafricateurs"  louangerons Sarvognan de Brazza, la population congolaise devra boycotter l’inauguration de ce monument infâme en pensant à nos héros tombés au front pour l’honneur de l’homme noir.

    Notre dignité de nègre est en jeu.

     

    Kovalin Tchibinda<o:p></o:p>

    Mail :kovalin@tchibinda.fr<o:p></o:p>

    Blog:http://kovalin.oldiblog.com


    9 commentaires
  • Mon Général, Vous avez été directeur de la sécurité d’Etat juste après la mort du Président Marien Ngouabi, assassiné, parce qu’il  voulait augmenter la fiscalité sur le pétrole et exiger un audit d’ELF-CONGO.<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Vous avez été l’un de ceux qui ont applaudit le 15 octobre 1997, la fin du régime démocratique incarnée par le  président élu Pascal Lissouba, un homme qui a renégocié les contrats pétroliers en faveur du Congo.<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Vous avez été de ces congolais stupides croyant  à la mascarade de Sassou et ELF- Aquitaine qui ont ôté la vie à plus de dix mille congolais pour assouvir leur désir d’enrichissement et de spoliation du pétrole congolais.<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Oui mon Général, vous avez été de toutes les compromissions avec la compagnie ELF dont le rôle est prédominant dans tous les coups d’états au Congo depuis 1968.

    492ngouelondele

     <o:p> </o:p>

    Alors mon Général, de quoi vous plaignez-vous ?<o:p> </o:p> <o:p> </o:p>

    Ne saviez-vous pas que Sassou Nguesso n’a jamais été un patriote au service de son peuple ?

     

    Ne saviez -vous pas qu’il a ruiné le Congo de 1979 à 1991, période au cours de laquelle, vous étiez son homme de confiance ?

     

    Ne saviez-vous pas qu’il est corrompu, corruptible et animé d’une soif incommensurable de pouvoir ?

     

    Ne saviez-vous pas qu’il multiplia par 9500 la dette extérieure du Congo de 1979 à 1991 passant de 315 millions de FCFA en 1980 à 3000 milliards de FCFA en 1992 ?<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Ne saviez-vous pas qu’il avait hypothéqué le pétrole du Congo jusqu’en 2002 lorsqu’il quitta le pouvoir en 1992 ?<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Ne saviez-vous pas que grâce au système des ‘bonus’ et de « frais de souveraineté » Sassou Nguesso possédait déjà sous Sassou I une fortune colossale ?<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Ne saviez-vous pas mon Général que Sassou est un mauvais gestionnaire ?

     

    Alors mon Général de quoi vous plaignez-vous ?<o:p> </o:p><o:p></o:p>

    Si vous ne le  saviez pas en étant à la tête des services de renseignements, votre compétence doit  être mise en doute.

    Mon Général, n’ayez pas pitié de ce peuple emprisonné par TOTAL et son valet Sassou Nguesso. Ne nous donnez aucunes leçon car ce que vous reprochez aujourd’hui à Sassou Nguesso, la conférence nationale souveraine de 1991 l’avait déjà dénoncé.

    <o:p></o:p>

    Vous avez contribué en 1997 au putsch qui a ramené votre parent dictateur au pouvoir. Vous saviez très bien que ce n’était pas pour le bonheur du peuple congolais.<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Alors mon Général, au lieu de crier haut et fort, je vous prie de contempler votre œuvre hideuse orchestrée par Sassou et ELF (aujourd’hui TOTAL) qui a fait couler le sang des milliers de congolais après les avoir rendu pauvre matériellement et culturellement.<o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>

    Admirer donc votre besogne atroce faite de misère, de pauvreté du peuple et d’enrichissement illicite d’une famille et d’un clan. Il est trop tard pour les remords. Assumez votre choix anti-démocratique de 1997.<o:p> </o:p>

     

    Kovalin Tchibinda<o:p> </o:p>

    kovalin@tchibinda.fr<o:p> </o:p>

    http:// kovalin.oldiblog.com


    1 commentaire
  • Il y'a quelque chose de choquant dans le terme 'Immigration choisie', étant donné que l'on sait que tous les dictateurs africains (Afrique francophone) sont choisis et installés par la France au nom de ses intérêts économiques. Si la France ne veut  plus recevoir des africains sur son  sol,  il faut qu'elle cesse de choisir à la  place des Africains des dirigeants indignes et corrompus, qui n'ont aucune vision du développement de leur pays.

    Les Africains préfèrent vivre dans leurs pays en paix et dans la prospérité plutôt que de venir en France subir les affres  du  racisme et de  la misère.

    Le nouveau  projet de loi de  Monsieur Nicolas Sarkozy  relatif à l'immigration et à l'intégration est destiné à faire croire à l'opinion qu'il règlera les problèmes d'immigrations. Le seul  but de ce projet de loi est  de récupérer quelques électeurs du Parti raciste et xénophobe français (Le Front National.). A un an des élections présidentielles, monsieur Sarkozy est prêt à tout pour devenir Président de la République Française. Il est tellement obnubilé par le pouvoir que tous les moyens seront bons pour lui, y compris le racisme pour  arriver à l'élysée dans un an.

    Le problème de l’immigration ne peut être dissocié de la politique que les grandes puissances, dont fait partie la France fait subir à l'Afrique.

    La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle peut accueillir tous les dictateurs du monde et même en installer au pouvoir au prix de milliers de morts(cas du Congo-Brazzaville). N’est ce pas contradictoire ?

    Ces mêmes dictateurs qui ruinent leurs pays, n’investissent-ils pas l’argent qui devrait revenir à leur peuple dans les banques françaises ? On ruine l’Afrique francophone. On installe des dictatures dans ces pays, mais on refuse d’assumer les conséquences de cette politique que l’on nomme ‘La Françafrique’.

    Tant qu'il y aura la misère en Afrique francophone et que la France s'en accommodera, il y aura une vague d'immigration en direction de cette dernière et ce n'est pas le filtre administratif de monsieur Nicolas Sarkozy qui empêchera l'arrivé en masse de populations qui ne recherchent rien d'autres que d'améliorer leur quotidien.

    Le rôle de la gauche française est de faire comprendre aux électeurs que l'immigration, notamment des populations des pays d'Afrique francophone est la conséquence de la politique africaine de la France, mais aussi d'une certaine conception de l'économie de marché qui appauvrit au fil des années un des continents les plus riches de la planète.

    On ne peut donc pas piller l'Afrique au vu et au su de tout le monde et appliquer une 'immigration choisie' au risque de piller définitivement un continent qui a besoin de bras et de cerveau.

     

    Kovalin Tchibinda<o:p></o:p>

    Consultant Peoplesoft<o:p></o:p>

    Mail:ktchib@club.fr<o:p></o:p>

     

    Kovalin Tchibinda<o:p></o:p>


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique