• Kovalin TCHIBINDA KOUANGOUCet extrait d'un article du Lion de Makanda est tellement vrai (Lien de l'article).Je le mets à votre disposition afin que vous preniez conscience de ce qui se trame dans le clan Sassou. La Tribalité que je prône avec d'autres incarne la vérité qui affranchi de l'esprit du mensonge qui envoute notre pays depuis 52 ans. Par la Tribalité nous exorcisons notre pays le Congo-Brazzaville du mal qui le gangrène: Le tribalisme. La vérité que nous prêchons est soutenue par la Justice et elle même soutenue par la Puissance de l'Amour. C'est donc parce que j'aime mes frères du Nord que je leur parle avec vérité afin qu'ils  prennent  conscience et soient délivrer de l'esprit serpentin (cobras) qui a pris possession de Sassou, son clan Mbochi , et de nombreux nordistes.

    Bonne journée!

    Que chacun d'entre nous médite les propos ci-dessous

    Au Congo, nous analysons tous les jours la stratégie du régime du clan Sassou qui joue désormais à la conservation éternelle du pouvoir par le nord  vis-à-vis du sud : il faut affaiblir le sud intellectuellement, démographiquement, économiquement en ne lui donnant pas les moyens d'un développement, en lui privant d'énergie en ne formant que les cadres du nord qui sont ensuite favorisés, en draînant dans leurs poches la quasi totalité des richesses du pays pour que le sud n'ait pas le moyen de mettre en place une organisation politique : pas d'argent, pas de force politique. Les quelques riches sudistes sont tenus par des organisations occultes comme la franc-maçonnerie et complètement soumis au pouvoir du nord.

    Le Lion de Makanda

    http://www.demainlenouveaucongobrazzaville.org


    votre commentaire
  • Kovalin Tchibinda Kouangou

    On ne parle d’opposition que dans une  démocratie. Le régime de Brazzaville  étant  une dictature déguisée en « démocratie »,  ce mot opposition doit être banni de notre vocabulaire.

    Ceux qui participent aux élections au Congo-Brazzaville en feignant de critiquer la dictature  joue un rôle que leur a donné le pouvoir pour justifier auprès de la communauté internationale leur étiquette  « démocratique ».

    Bref, ceux qui se disent opposants actuellement au Congo-Brazzaville sont des faux opposants qui participent à légitimer une dictature qui s’est installée au pouvoir depuis 1997 en piétinant la seule constitution valable du Congo à l’heure actuelle, celle du 15 mars 1992.

    Il importe donc aux vrais patriotes de continuer le combat pour  la restauration de la démocratie initiée à la conférence nationale souveraine de 1991.

    Lorsque la dictature de Brazzaville aura été mise hors d’état de nuire, il faudra promulguer une loi de nature constitutionnelle qui donnera une organisation provisoire à la République et rétablir la constitution du 15 mars 1992.

    Par la suite il faudra  préparer, la rédaction et l’adoption de la future constitution du pays qui tiendra compte de la Tribalité, à travers la mise en place d’une présidence tournante entre les trois zones ethnolinguistiques du pays (Kongo, Téké, Ngala), l’autonomie effective des régions etc.…

    Kovalin  TCHIBINDA KOUANGOU.


    votre commentaire
  • Kovalin Tchibinda KouangouLa constitution du 15 mars 1992 issue de la conférence nationale souveraine accordait : « Le droit et l'obligation de tout citoyen de résister par la désobéissance civile à défaut d'autre recours, à quiconque entreprendrait de renverser le régime constitutionnel, de prendre le pouvoir par un coup d'État ou de l'exercer de manière tyrannique. »

    C’est Conformément à cette constitution qui m’en donne le droit  que je combats le régime tyrannique de Brazzaville qui s’est installé au pouvoir par un coup d’Etat. A ceux qui me demandent de rentrer au pays pour participer à des élections, je dis que je ne peux participer à des élections dont la base juridique n’est pas  la constitution du 15 mars 1992.

    Aucunes  souffrances ou tribulations ne me feront dévier de cette voie que je considère comme celle de la vérité et de la justice.

    -----------------------------

    Kovalin Tchibinda Kouangou

    Lien : Constitution du 15 mars 1992


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique