• La France de Hollande doit cesser de former les miliciens « Cobras ».

    militaire

    L’ancien président  français Nicolas Sarkozy déclarait le 28 mars 2009,  je le cite : « Grâce à Sassou Nguesso, le Congo a retrouvé la stabilité et la sécurité ». Ces propos cyniques exonéraient   le dictateur congolais de tous les  crimes commis contre le peuple kongo par sa milice ethnique « cobras »  baptisée Armé Nationale.

    Malheureusement cette armée ethnique est formée grâce à la coopération militaire de la France, pays des Droits de l’Homme.  L’Armée Française a été déshonoré au Rwanda en 1992 par son appui à la milice « Interahamwe » qui faisait office à l’époque d’Armée nationale au pays des milles collines.

    Il est impératif et urgent que la France  cesse de former les « Cobras » si elle ne souhaite pas  que sa grandeur et ses valeurs soient de nouveau  écornés.

    La France n’a pas besoin d’un  dictateur  au pouvoir au Congo-Brazzaville pour garantir ses intérêts. Elle  a besoin d’avoir en face d’elle des dirigeants congolais  fréquentables capable de comprendre et de préserver  ses intérêts. Ce qui n’est pas le cas  du dictateur de Brazzaville.

    ----------------------------

    Kovalin Tchibinda Kouangou

     

    -Pour information : Le Congo-Brazzaville est composé de 3 groupes ethnolinguistiques ; les Kongos (50%), les Tékés (30%), les Ngalas (20%). Le haut commandement militaire du Congo-Brazzaville est composé come suite :

    Kongo : 10 généraux (23%)

    Tékés : 4 officiers (9%)

    Ngalas : 29 (67%)

    - Sassou Nguesso fait partie du Groupe Ngala

    Liste des officiers  Généraux du Congo-Brazzaville par région


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :