• Sassou Nguesso, l'homme au trois pieds

    3 pieds

     Pour avancer dans son projet de conservation du pouvoir le dictateur Sassou nguesso marche sur trois pieds.

     

    Le premier pied est incarné par tous ceux qui se sont retrouvés au dialogue de Sibiti: Ils veulent une nouvelle constitution pour permettre à Sassou de rester au pouvoir.

     

    Le second pied est incarné par l'IDC: Ils veulent le maintien de la constitution actuelle, l'instauration du bulletin de vote unique, le respect des échéances électorales sans modification du fichier électoral actuel.

     

    Dans ce cas de figure le candidat du PCT Christel Nguesso fils du dictateur pourrait affronter Okombi Salissa. Dans cette bataille Sassou sortirait vainqueur puisqu'il aurait à l'élection deux de ses fils politiques.

     

    Le troisième pied est incarné par le Frocad. Il milite pour l'amélioration de la gouvernance électorale par la mise en place d'un recensement, d'une liste électorale crédible et d'une commission électorale indépendante.

     

    Le temps restant pour réaliser ces exigences du Frocad est trop court; d'où le passage obligé par une période de transition avec Sassou Président et un Premier Ministre de l'opposition.

     

    Avec ce troisième pied le dictateur veut passer la période difficile de la présence du Président Hollande et du Président Obama au pouvoir pour tenter plus tard de revenir au premier pied (une modification de la constitution).

     

    Pour vaincre le tyran Sassou Nguesso il faut paralyser ses 3 pieds ! Comprenne qui pourra !

    ---------

    Mbuta Tchibinda Kouangou


  • Commentaires

    1
    CONGO
    Mardi 8 Décembre 2015 à 14:48
    LETTRE A LA NATION Très cher Congo, C’est avec un cœur meurtris et larmes aux yeux que je t’adresse cette lettre. J’ai vu comment, Une fois de plus, tu as sombré dans le désastre. En cherchant à faire entendre ta voix, En te battant a dire NON à ce que tu considères comme une offense, Comme une violation de tes droits fondamentaux en tant que nation libre, souverain et indépendant. Une fois de plus tu t’es leurré. Pour ce leurre tu n’as pas manqué de payer cher. Au prix du sang de tes fils et filles tombés dans les rues de BACONGO, NVOUNGOU, MBOTA, TIE-TIE, MPAKA, NKOUIKOU ce mardi, 20 octobre 2015, Tu n’as pas manqué de payer cher. Au prix du sang de tes fils et filles tombés sous les coups de l’oppresseur, Marchant et chantant le chant de la liberté, Mains nues, levées, tenant entre ses doigts un drapeau tricolore, Symbole d’une liberté conquis mais jamais acquis. Ô très cher Congo, Jusqu'à quand continueras-tu à laisser tomber tes fils et filles tels les petits d’une gazelle par un chasseur enragé, affamé et désespéré. Saches donc aujourd’hui qu’il ya un chemin, Un chemin autre que les querelles, les disputes, les animosités, les inimitiés, les divisions et autres (Galates. 5:20) Même quand tu seras au fond d’un trou qui ne te laissera entrapercevoir aucun rayon de soleil Saches donc aujourd’hui qu’il ya un chemin. Même quand tu seras assiégé, enchainé, muselé et jeté en prison Saches donc aujourd’hui qu’il ya un chemin. Au milieu de tes famines et tes maladies, de ta nudité, de ton rejet, ton mépris et ta désolation Saches donc aujourd’hui qu’il ya un chemin. Le chemin de l’espoir, Le chemin de la confiance, Confiance dans ton seigneur et sauveur Jésus Christ qui a connu la mort sur la croix afin que «... ses brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance » (jean.10 :10). Confiance en ton rédempteur qui est vivant et qui agit toujours. Confiance en l’Eternel ton DIEU qui «...connait les projets qu’il a formé sur toi, projets de paix et de non de malheur, afin de te donner un avenir et de l’espérance, (Jérémie.29 :11). Confiance envers ton créateur qui dès le commencement dit que tu sois et tu fûts (genèse.1 :9-10). Aujourd’hui encore je t’invite à t’instruire par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent tu connais que l’été est proche. (Matthieu.24 : 32) Qu’une nouvelle saison est proche. Pour toi Congo, un jour nouveau a pris son envole car le «... les ténèbres ne régneront pas toujours...si les temps passés t’a couvert d’opprobre, les temps à venir te couvrira de gloire (Esaie8 :23) En ce jour, redoutable et glorieux, grand sera alors le malheur de ceux qui prononcent des ordonnances iniques, de ceux qui transcrivent des arrêts injustes pour refuser justices aux pauvres, et ravir leur droit aux malheureux, pour faire des veuves leur proie et des orphelins leur butins... les uns seront courbés parmi les captifs, les autres tomberont parmi les morts (Esaie10 :1-4) Et quand l’eternel t’aura donné du repos, Apres tes fatigues et tes agitations et après la dure servitude qui te fut imposées, Alors tu prononceras ce chant sur le roi de Babylone et tu diras : Eh quoi ! Le tyran n’est plus ! L’oppression a cessé ! L’Eternel a brisé le bâton des méchants, la verge des dominateurs. Celui qui dans sa fureur frappait le peuple par des coups sans relâche, Celui qui dans sa colère subjuguait la nation est poursuivi sans ménagement (Esaie14 :3-6) Ainsi je te demande de ne pas perdre courage à cause des tribulations, elles sont ta gloire (Ephesion3 :13) Laisses donc le ravisseur te dépouillé de ton héritage, tes droits, ton trésor ou tes richesses. (matthieu5 :40) Mais tiens ferme la foi. Même quand l’accusateur déguisé en ange de lumière et ses ministres en ministres de justices (2Corethiens11 :14-15), avec des discours habilement conçu, plaidera contre toi en te traitant de criminel, de pilleur, de méchant, Garde l’espoir, Aie confiance en l’Eternel ton Dieu. Amen!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :