• Ne nous réjouissons pas trop vite des  plaintes déposées par certaines associations françaises contre quelques-uns des  chefs d’Etats d’Afrique. Je ne crois absolument pas que cela soit fait par altruisme à l’égard de ces « pauvres africains » que l’on  méprise  et que l’on met volontiers dans les charters pour réguler l’immigration clandestine.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Je ne suis pas certain que les présidents cités dans ces plaintes soient les seuls en Afrique à s’en mettre pleins les poches avec l’argent public de leurs pays qui devraient naturellement contribuer à l’amélioration des conditions de vies de leur peuple.

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En réalité ces plaintes contre les chefs d’états de trois pays pétroliers d’Afrique n’est qu’un « busines judiciaire ». J’imagine déjà certains responsables de ces associations ou leurs commanditaires allés en catimini à Brazzaville, Libreville ou Malabo proposés des plans de sorti de crise judiciaire moyennant des « pépètes ».

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    J’imagine les avocats occidentaux de ces présidents tirés une réelle satisfaction à l’existence d’une telle affaire dont les honoraires seront pharaoniques. « Monsieur Sassou, nous pouvons vous aider à sortir de ces difficultés. Nos honoraires sont de… » Tel sera le discours de ces  « business man ».

    <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    En dépit de mon opposition au régime de Sassou et de la réalité  du détournement des deniers publics au  Congo-Brazzaville, je ne peux cautionner que des congolais ou des africains participent à cette farce judiciaire orchestrées par des organisations prêtes à déstabiliser  nos pays pour s’en mettre pleins les poches.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Il n’appartient pas à des associations françaises de porter plainte contre la gestion chaotique des deniers publics par les dictateurs africains. Il serait plus judicieux pour elles, et je le leur conseille, d'attaquer en justice tous les présidents français de la cinquième république et les industries françaises (TOTAL, BOLLORE…) qui ont installé au pouvoir en Afrique des personnages tyranniques qui n’ont rien à « cirer » du sort de leur peuple. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Ne touchez donc pas à mon dictateur puisque ce sont vos dirigeants politiques et industriels qui les ont installés au pouvoir pour servir les intérêts géostratégiques de votre nation. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Faites pression sur l’Elysée et votre patronat afin qu’il signe « l’acte de décès de <st1:personname productid="la Françafrique" w:st="on">la Françafrique</st1:personname> ». Et nous, démocrates, patriotes africains aurons les mains libres pour nous débarrasser  de nos tyrans.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Kovalin Tchibinda<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mail: kovalin@tchibinda.fr<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Blog://kovalin.oldiblog.com


    votre commentaire
  • Lorsque le pouvoir de Sassou Nguesso se sent en difficulté, il  a tendance à accuser les autres de tribalisme alors que toute la logique de ce pouvoir repose sur la discrimination ethnique. Monsieur Sassou n’a-t-il pas dit un jour en plein meeting devant ses partisans « Si à 11H00, je n’ai plus le pouvoir, A 15H00 vous n’existerez plus ». Je comprends donc la gêne du clan et de ses cobras lorsque je mets un sujet aussi épineux  que  "l’Ethnicisme" de leur régime sur la place publique à travers le cas de Nsonguissa  Moulangou dont la chaîne judiciaire n’est composée en majorité que  de l’ethnie au pouvoir.

    <o:p> </o:p>

    Je disais la dernière fois que Nsonguissa Moulangou était entre les mains des nordistes. C’est vrai que l’expression nordiste englobe tout le Nord  et on ne pourrait attribuer à tous les nordistes les errements  criminogènes d’un des leurs.

    <o:p> </o:p>

    Mais il faut reconnaître que des pans entiers du pouvoir au Congo sont entre les mains de cadres du Nord  et d’une partie des sudistes. C’est ce que j’appelle  l’axe Ollombo-Etou-Oyo et Tchikapika. L’exemple de la chaîne judiciaire qui s’abat sur Nsonguissa est édifiant.

    <o:p> </o:p>

    Il y’a une autre scène de ce film qui  est encore  plus qu’édifiante c’est l’arrestation de Nsonguissa Moulangou. L’ordre pour arrêter notre camarade est venu du duo Sassou-Yoka. Ces derniers ont demandés au directeur général de la sécurité d’état Monsieur OBARA d’orchestré cette arrestation. Monsieur OBARA a demandé au directeur départemental de la sécurité d’état de Brazzaville Monsieur Obouandé de prendre les dispositions nécessaires. Enfin Obouandé  a envoyé le colonel Ossala à Mfilou pour arrêter Nsonguissa. Vous voyez où je veux en venir ? Qui pourrait douter un seul instant  du clanisme et tribalisme de ce régime ?

    <o:p> </o:p>

    J’ai un ami d’enfance de l’ethnie Ndjeme  ethnie de monsieur Paul Mbot qui m’a appelé récemment de Brazzaville, il part pour Yaoundé avec une centaine de congénère pour une formation à l’école des commissaires de  police . Mon ami m’a soufflé que sur la centaine de personnes envoyées à Yaoundé 80% sont de l’ethnie du ministre. La logique aurait été qu’il y’en ai 10 par région.

    <o:p> </o:p>

    Conclusion : Nous avons intérêt à organiser dans notre pays un consensus ethnique pour éviter toutes les dérives actuelles du régime de Brazzaville.

    La construction d’une République débarrassée de l’ethnie est un rêve lointain. Elle ne pourra se faire que par l’industrialisation de notre pays qui transformera les clivages ethniques en clivage sociaux. Tant que le partage du butin national sera prioritaire sur la recherche de la croissance économique nous ne sortirons pas de "l’Ethnicisme."

    <o:p> </o:p>

    Axelle KABOU  disait: « Les exactions de la classe politique africaine se nourrissent des sécrétions narcissiques des sociétés africaines et reflètent en bonne logique, l'image étroite, autoritaire et carcérale de leur hygiénisme culturel " (Axelle Kabou : et si l'Afrique refusait le développement? " éditions l'Harmattan )<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    Faisons de notre hygiénisme culturel le socle de l'amélioration des conditions de vies du peuple en général et donc par ricochet des ethnies la constituant.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Kovalin Tchibinda

    Mail :kovalin @tchibinda.fr


    1 commentaire
  • Hier je suis rentré chez moi complètement éreinté par une journée harassante de travail. Je me suis mis tout de suite devant ma chaîne de télévision préférée pour suivre le journal télévisé. Premier titre du journal :  L’arrivée du  ‘guide’ libyen en France. Au-delà des polémiques,  j’ai vu dans la réception faite à Kadhafi du respect et de la considération. L’homme avait dans ses valises des milliards d’euros affectés à la modernisation de son pays.

     <o:p></o:p>

    A voir comment tous les politiques, dirigeants et chefs d’entreprises Français se faufilaient pour rencontrer le guide, j’ai bien compris  que « la balance commerciale »  était bien plus importante que les « droits de l’hommisme. »

     <o:p></o:p>

    C’est bizarre !  J’ai ressenti en moi de la fierté. Un homme du même continent que moi venant en France non pas pour mendier comme les dictateurs nègres mais pour faire des  emplettes au bénéfice de son pays ( Centrales nucléaires civils, Avions Airbus etc.…), ça fait plaisir

     <o:p></o:p>

    Bien loin du journal télévisé qui défilait devant moi, mon subconscient s’est baladé et je me suis mis à repenser au dernier voyage de Nicolas Sarkozy au Maroc où ce pays vient de se doter pour 6 milliards d’euros d’un train à grande vitesse(TGV), le premier sur le continent africain.

     <o:p></o:p>

    J’ai également repensé au dernier voyage du président Sarkozy en Algérie où divers contrats ont été signés pour un montant avoisinant les 6 milliards d’euros (Construction de Tramways à Oran et à Constantine pour Alstom, construction d’une centrale thermique pour Thales)

     <o:p></o:p>

    Je me suis dit,  le Maghreb a  certes des dictatures, mais ils ont des dirigeants fiers, ayant un sens profond de l’honneur. Eux,  ne construiraient jamais un mausolée inutile de 10 milliards de FCFA en l’honneur de leur colonisateur. Eux,  ne viennent pas en Europe mendier comme les dirigeants noirs.

     <o:p></o:p>

    D’ailleurs, Les Européens ont compris, Ils veulent  désormais s’allier à la méditerranée (pacte Euro-méditerranée). Un Traité de coopération avec les Arabes. Co-développement et test ADN pour les nègres. Une nouvelle réalité se dessine : ‘L’alliance de Pierre et Mohamed contre Mamadou l’incapable’.

     <o:p></o:p>

    Tandis que  le Maghreb est en train de se moderniser grâce à des dirigeants bien loin des concepts démocratiques occidentaux, mais  visionnaires ;  L’Afrique noire, elle,  continue de croupir dans la misère par la bêtise de dirigeants médiocres.

     <o:p></o:p>

    Vers la fin du journal télévisé, je suis  sorti de mes pensées.  J’ai éteint mon téléviseur, puis un sentiment de chagrin à envahi mon cœur. Et une seule question  taraudait mon esprit.

     <o:p></o:p>

    Pourquoi diable les dirigeants nègres n’ont-ils pas l’outrecuidance qui caractérise les dirigeants arabes ?

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Kovalin Tchibinda

    Blog : http://kovalin.oldiblog.com

    Mail : kovalin@tchibinda.fr


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique